vendee-globe-jour-20

Vendée Globe - Jour 20

27.11.2020

Good morning Southern ocean... Là on commence à causer ! Une bonne nuit pleine balle, un début de remontada, de quoi faire fumer l'étrave de La Fabrique et se rapprocher du groupe  de devant avant de rentrer dans le vif du sujet ! 

Je le savais déjà, mais dès que le vent est à plus de 16 noeuds, ça y est le bateau commence à bien marcher. Et dans 20 noeuds, dans un angle assez ouvert, c'est du bonheur !

Romain qui m'avait mis un petite pilule ces derniers jours n’est plus très loin, et Isabelle et Maxime non plus. Et ça, ça fait plaisir. Aujourd'hui risque d'être une journée de nouveau assez lente en soi, car pas beaucoup de vent et des allures assez portantes. Je me tâte niveau voile, c’est dur, mon coeur balance ! Je pense que le sixième cafés sera celui de la décision finale.

Pour tout vous avouer, je suis un peu cramé. J’ai réussi à bien me reposer cette nuit, mais il m’a fallu deux réveils pour émerger ! Comme quoi, à un moment donné, le bonhomme a besoin de reprendre des forces. C'est sympa de faire des ronds dans l'eau avec des grains pendant une semaine, mais ça use. 

Vous n’imaginez pas comme je suis content d'être revenu un peu dans le match. D’avoir un Alex Thompson à 200 milles, c'est assez inimaginable. Ok, il a eu son lot d'avaries, mais ça fait partie de la course, on en a tous quasiment eu. Sauf moi ? Je touche du bois mais jusque là, toujours rien à signaler à bord. Je vous jure, ce n'est pas de l'intox, je n’ai vraiment rien cassé. 

On commence à sentir le froid arriver à grand pas, la nuit maintenant, c’est polaire et sous-couche. Le jour ça reste le short mais l'eau commence à être tonique aussi. Ça sent le Sud, le Sud, le Sud. 

Image d'illustration © Pierre Bouras / La Fabrique



OFFICIAL SPONSOR