alan-double-cap-hornier

Alan, double cap Hornier

11.01.2021


En laissant le cap le plus austral de l’Amérique du Sud dans son sillage et en effectuant son retour dans l’océan Atlantique, Alan Roura entre un peu plus dans la légende des marins les plus expérimentés du grand large. À 27 ans seulement, le jeune Suisse devient en effet double « cap Hornier » et fera bientôt route vers la ligne d’arrivée du Vendée Globe.

Longitude 67° Ouest, par 55° Sud. Dernier point de passage et porte de sortie du grand Sud pour Alan Roura et La Fabrique. Lundi 11 janvier 2021, à 13h01 TU (14h01 heure suisse), le benjamin de la neuvième édition du Vendée Globe franchissait le dernier des trois caps de son tour du monde en solitaire, en 15ème position et après 63 jours 23 heures et 41 minutes de mer. Soient 21 jours 4 heures et 48 minutes pour traverser l’océan Pacifique. S’il n’aura réussi à passer le mythique cap « en tête » de son groupe - désormais une dizaine de milles derrière Arnaud Boissières (La Mie Câline - Artisans Artipôle) mais sans perdre de place au classement suite au malheureux abandon d’Isabelle Joshke (MACSF) - le Genevois pourra néanmoins se satisfaire d’avoir su dompter par deux fois les impitoyables mers australes. « Je sais que le cap Horn n’ouvre pas tout de suite sur la délivrance, tempère Alan. Mais qu’est-ce que je suis heureux de passer ce caillou pour la deuxième fois ! Je crois que je prends aussi la mesure que, devenir double cap-Hornier à mon âge, ce n’est pas rien non plus… Je suis déçu de ma course, mais bien fier de moi malgré tout ! » Pénalisé dans ses performances par l’obligation de bloquer sa quille dans l’axe depuis ses avaries de vérin hydraulique, Alan n’a d’autre choix que de mettre sa course entre parenthèses, avec comme nouvel objectif de ramener son bateau en toute sécurité à bon port. « L’aggravation de l’avarie d’Isabelle, similaire à la mienne, me rappelle si besoin était que je dois faire attention à ne pas trop forcer sur mon système de fixation de quille, regrette-t-il. La route est encore longue jusqu’aux Sables d’Olonne, tout peut encore arriver. J’ai donc décidé de profiter de chaque petite victoire, et celle d’aujourd’hui en est une sacrément belle. » Double cap-Hornier à 27 ans, le p’tit Suisse a en effet de quoi être fier !


CAP HORN

Passage le 11 janvier à 14h01 (TU)
En 63 jours 23 heures et 41 minutes
21 jours 4 heures et 48 minutes depuis le cap Leeuwin.
Avance sur 2016 = 7 jours 4 heures 56 minutes
Retard sur objectif des 80 jours : 10 jours 7 heures



Photo © Alan Roura / La Fabrique - #VG2020



SPONSORS OFFICIELS