alan-le-15-novembre

Alan, le 15 novembre

15.11.2020


Joint par l'organisation du Vendée Globe ce dimanche matin, Alan racontait un quotidien plus clément à bord de La Fabrique, mais moins propice aux hautes vitesses :

« Ça s’est calmé, presqu’un peu trop ! Il fait beau, il fait chaud, la mer est belle mais bon, il y a 8 noeuds de vent, ce n’est pas jo-jo ! Mais ça permet quand même d’avancer dans la bonne direction et de se reposer un peu, c’est plutôt cool. Je n’ai pas regardé le classement encore, j’ai peur. 

Hier j’ai pris ma première douche, c’était un vrai bonheur ! J’ai rangé le bateau aussi. Prendre soin du bateau, parce qu’il le mérite, il a quand même pris bien cher depuis le début. Il faut profiter de ces instants, la descente de l’Atlantique s’annonce plutôt cool jusqu’à l’équateur. Il faut essayer de se reposer un maximum car on ne connaît pas la suite et ça peut être dur. 

Cette première douche était quand même sympa, j’avoue qu’il y avait besoin ! J’ai fait ça dans le cockpit avec les snorkels, ces écopes qui nous permettent de remplir les ballasts du bateau : si on les mets en mode remplissage avec un tuyau à la sortie, ça nous permet d’avoir une douche en direct. Lavage à l’eau de mer et un litre d’eau douce pour se rincer, un coup de déo et c’est reparti pour une semaine ! 

Cette météo un peu plus cool me permet aussi de me mettre un peu plus dans la course parce que depuis le départ, on s’est tous mis dans le jus. Avec le confinement en plus, on n’a pas eu le temps de s’organiser à bord, de passer du temps avec notre bateau, etc. Donc cette deuxième partie de l’Atlantique va me permettre de me mettre bien avec mon bateau, je suis content. 

Je n’ai pas grand chose sur ma job-list jusque là, à part mon histoire de plexiglass que je n’ai toujours pas réparé. Ce n’est pas que je n’avais pas envie, c’est juste que quand je le regarde je me dis que le Grey Tape ça marche bien ! Non, rien, j’ai deux petits taquets coinceurs qui étaient collés au Sika, qui font office de fusibles et à chaque navigation, même à la journée, je les pète donc là évidemment ils ont pété hier. Le bateau est impeccable, rien à dire, je suis très étonné de son état après ces conditions pas faciles. Plutôt nickel ! 

Mon objectif est de remonter un peu plus proche de Romain Attanasio, hier on commençait à se rapprocher un peu. Je n’ai pas regardé le classement de toute la nuit parce que dans le petit temps je sais que je n’avance pas, mais j’essaye de faire au mieux. L’objectif est de remonter les bateaux de devant, ceux de ma génération. Je vais me battre, encore, encore et encore. »

Image d'illustration © Christophe Breschi / La Fabrique



SPONSORS OFFICIELS