alan-le-6-novembre-2018
06.11.2018

« La mer est vraiment très forte, au près ça tape énormément donc un peu de peine à faire de la vitesse, j’essaye de maintenir le bateau en état dans ce passage difficile, mais sinon ça va ! 

Je suis très content de mon début de course, ç'a un peu été un coup de chance quand même sur le Sud du DST de Ouessant, où il y a eu une grosse phase de molle dans laquelle je me suis fait prendre, mais moins longtemps que les autres. J’ai réussi à prendre une petite risée, à en sortir et prendre pas mal d’avance. 

Au début je n’arrivais pas à prendre mes classements, je n’arrivais pas à savoir si j’étais bien placé ou pas et c’est en fin d’après-midi où je me suis dit : « Oh la vache ! C’est juste énorme ! » 

J’ai un bon 30 noeuds établis avec une mer croisée et de face. 

Maintenant il n’y a plus vraiment de course ni de classement là, ça commence à être bien sport . L’idée est quand même de garder le bateau en état, il y a pas mal d’abandons. On sort d’ici, on fera le classement plus tard (...). »


Image d'illustration © Christophe Breschi / La Fabrique Sailing Team