alan-le-8-novembre-2018
08.11.2018

À la vacation de 4H30 ce jeudi, Alan confiait à l'organisation de la Route du Rhum qu'il se réjouissait de bientôt toucher les alizés... et faire cap vers les Antilles.

« Après une nuit délicate, c’était un peu plus calme hier. J’ai pu sécher le bateau, faire de petites réparations, dormir un peu et manger chaud ! Là, je reprends un peu plus de vent au près, ce n’est pas très agréable mais la route sud passe par là. La dernière dépression restera comme une initiation pour moi : c’est bien la première fois que je rencontre de telles conditions ! 

Cela se passe bien au large de Lisbonne. Mais le vent est très instable en force, en angle, mais ça avance donc je suis plutôt content.  On est entrain de sortir du plus dur, le vent ne devrait faire que faiblir. Il y a beaucoup d’éclairs derrière ce n’est pas très agréable. Je suis un peu toilé, je marche plutôt pas mal. On devrait arriver ce soir dans une phase un peu plus tranquille, ça va être plus reposant donc c’est plutôt positif. 

Pour rejoindre les alizés il va falloir un peu chercher car il y a une grosse phase de transition « mollassonne » avant qui ne va pas aider. On a bien souffert, les bateaux aussi, ça va faire du bien au moral de retrouver les alizés ! Le bateau va bien, juste quelques petites bricoles. Franchement après ce que l'on a vécu, arriver dans cet état là c’est nickel. Il y a eu une super préparation du bateau. Moi ça va aussi, je tiens le coup même si les conditions sont parfois difficiles à gérer. »

Image d'illustration © Christophe Breschi / La Fabrique Sailing Team