au-chaud-pour-deux-mois

Au chaud pour deux mois


19.03.2019


L’IMOCA La Fabrique a été sorti de l’eau ce mardi en vue d’un chantier d’environ dix semaines, dans sa base de Lorient en Bretagne. Objectifs : modifications, optimisations et remise à flots avant l’été.

On y était presque : en début d’année, Alan Roura avait annoncé que le chantier annuel de La Fabrique, traditionnellement « d’hiver », serait décalé au printemps. À deux jours près, la sortie d’eau de l’IMOCA suisse se tenait bien aux premiers beaux jours. Mais c’était tout comme en ce mardi 19 mars, à Lorient La Base. Sous un ciel quelque peu nuageux mais en absence quasi totale de vent, l’équipe de La Fabrique Sailing Team a pu procéder à sa journée de manutentions dans des conditions pas loin d’êtres idéales. « Quand la météo est bonne, c’est toujours un facteur de stress en moins, s’est réjouit Gilles Avril, Directeur technique du team. Tout est tout de suite plus simple quand il n’y a pas de vent, même s’il ne se passera jamais rien de bien grave. »

En configuration Vendée Globe

Débute désormais une dizaine de semaines de travaux, avec notamment la modification des ballasts (tanks à eau de grande contenance, destinés à être remplis ou vidés d'eau de mer afin de jouer sur la stabilité du navire) et l’optimisation du plan de voilure. « Nous remettrons La Fabrique à l’eau début juin, précise Gilles. Donc rien à voir avec le chantier foils de l’an passé, qui avait duré 5 mois et demi ! Cette année, l’objectif est de sortir le bateau dans sa configuration finale, sa version Vendée Globe. Ça nous laissera ensuite du temps pour pouvoir tout affiner à bord, c’est une bonne chose. »