carnet-de-bord-jour-1
06.11.2017

Bonjour à tous, voilà bien longtemps que je n’avais pas écrit sur ce bon vieil ordinateur de bord ! Mais cette fois-ci, c'est depuis La Fabrique Numéro 2

Hier à 13h35, c'était le départ de la transat Jacques Vabre. Une course en double entre le Havre et Salvador de Bahia. Certains diront : « De la rigolade comparé à un Vendée Globe ! »  Mais détrompez-vous, les courses les plus courtes sont parfois les plus dures ! Mais pour la première fois de ma vie, j'ai un bateau prêt, soigné par une équipe admirable, pleine de talent et avec un co-skipper qui envoie du lourd !

Le départ n'a pas été des plus calmes : un vent moyen de 20/25 noeuds, une mer assez formée qui n'aidait pas à la manoeuvre… Mais on a réussi à s'échapper de cette zone assez rapidement et à entrer en mode course.  13 IMOCA au départ, ce n'est pas rien, c’est une belle bagarre qui s'annonce durant cette traversée. Je pense que Fred, tout comme moi, avons été pris dans une espèce de bulle avant le départ, à ne pas comprendre ce qu’il nous arrive… On réalise petit à petit que oui, nous y sommes, sur une superbe machine de guerre.

La nuit a été assez hard, voire punk ! Des vent puissants, jusqu’à 40 noeuds en rafales, et une mer démontée qui ne nous a pas aidés à avancer vite. Mais au matin, nous étions devant Brest, à attendre que le vent tourne, pour aller chercher ce fameux front qui va nous cueillir cette nuit… Avant de nous pousser, pleine balle, sur une route assez sud.

Alors aujourd’hui on en profite pour se reposer. La mer est belle, tout roule à bord... On est avec Vivo A Beira depuis le départ, c'est assez drôle, on joue au yoyo ! Et Kito n'est pas très loin devant. On va essayer de faire avancer La Fabrique dans ce petit temps, mais ce n'est pas gagné…

Voili voilou, c'étaient les news du bord d'Alan et Fred !

Bonne soirée à tous

Image d'illustration © Christophe Breschi / La Fabrique Sailing Team