carnet-de-bord-jour-10
15.11.2017

Bonjour à tous,

Hier n'a pas été une journée facile : pas de vent ! C’est dur pour le moral, surtout qu’on a toujours pas vraiment le mode d'emploi du bateau dans la molle. Pas simple de se reposer pendant la journée avec les voiles qui battent et les « P….. ! Fait Ch.... ! » de l'équipage... 

Quand nous avions discuté de cette transat’ pour la première fois avec Fred, je l’avais prévenu que j’étais un aspirateur à pétole. J’ai TOUJOURS une bonne phase de molle dans mes courses. Il a compris de quoi je parlais je crois ! C'est assez drôle quand même : je prends mon quart et le vent tombe, il prend le sien et le vent revient ! Bref !

La nuit n'a pas été pire, le vent est revenu petit à petit et sous gennaker de tête, assez serré au vent on avançait pas trop mal finalement. Devant ça tamponne, on revient gentiment sur la flotte et ça fait du bien. Il va nous falloir de la chance maintenant, pour avoir le Pot au noir le plus chouette possible. Qu’il ne nous arrête pas pendant trois jours. Brûlez un cierge SVP ;-) Nous, on essaye de se reposer le plus possible pour être en forme, ce Pot risque d'être compliqué à gérer et s’annonce donc fatigant !

Le bateau va super bien, pas de souci à bord, on a de la chance là-dessus. Le moteur s'est juste barré en travers de la piste. Les silent-bloc n'étaient pas serrés, on a remis ça en place du mieux possible, ça va tenir jusqu'au Brésil ! De toute façon, on n’utilise le moteur que comme groupe électrogène, pas en propulsion, donc même s’il n'est pas super bien aligné sur son arbre, ce n'est pas dramatique. D’ailleurs, hier, c'était la première fois que nous le faisions tourner… L’hydrogénérateur, ça marche quand même super bien ! Ça change la vie de ne pas avoir le bruit et la chaleur du moteur tous les jours dans le bateau !

Les nuages arrivent peu à peu, à croire que ça y est, depuis cette nuit, c'est parti pour le début de cette phase compliquée. Fred est au taquet, on ne lâche rien et on fonce. C’est tellement agréable de naviguer avec un mec aussi cool et pro à la fois. Mine de rien, on n’a pas vraiment le temps de parler ensemble, on se croise beaucoup. Hier c'était une des premières fois où l'on a pris une heure à discuter tranquillement dans le cockpit. Ça fait du bien.

On vous souhaite une superbe journée, à plus !

A & F

Image du bord © Alan Roura / Frédéric Denis / La Fabrique Sailing Team