carnet-de-bord-jour-7
12.11.2017

Un ciel digne d'une peinture, celui que l'on ne trouve qu'en mer. Des étoiles plein les yeux, toutes voiles dehors, nous voilà à 800 milles nautique du Pot au Noir. Toujours cette ligne de trois étoiles qui guident mon chemin à travers les océans, depuis toujours. Elles me font penser à ma soeur Julie. Je la revois à la barre de la Ludmilla, notre bateau familial, à regarder le ciel et suivre ces fameuses étoiles-là.

Le bateau se fait bercer par la mer lissée de l’Atlantique, mais un vent plus soutenu est apparu au petit matin, qui nous fait foncer tête baissée sur notre point de passage avant la dernière ligne droite pour Bahia !

Quelques tranches de pains, un bout d'Appenzeller, une tranche de viande séchée et le tour est joué pour bien commencer cette nouvelle journée. Ne surtout pas regarder derrière, ils sont là ! Juste a coté de nous, nos amis les concurrents. Mais rien n’est joué, La Fabrique, Fred et moi sommes plus chauds que jamais, maintenant c'est à Eole d'être avec nous pour nous filer un dernier coup de main !

Il est maintenant temps de vous laisser, non pas pour aller régler les voiles, mais ce matin c'est notre première douche et ça en devient une obligation pour la vie à bord.

Allez les amis, une bonne journée à vous !

A & F

Image du bord © Alan Roura / Frédéric Denis / La Fabrique