et-le-co-skipper-de-la-fabrique-est

Et le co-skipper de La Fabrique est…

22.03.2019

Inscrit à la Transat Jacques Vabre depuis le 15 février dernier et son bateau désormais en chantier, ne restait à Alan Roura qu’à trouver le co-skipper de La Fabrique pour sa troisième transatlantique en double entre Le Havre (France) et Salvador de Bahia (Brésil). C’est désormais chose faite, puisque le jeune skipper a décidé d’embarquer le Français Sébastien Audigane, pour une saison 2019 principalement axée sur la navigation à deux.

Fin du suspense ! Alan Roura perce aujourd’hui le mystère qui entourait l’identité du co-skipper de La Fabrique en vue de la Transat Jacques Vabre. Toujours dans une démarche de progression, le navigateur suisse de 26 ans a porté son choix sur un marin d’expérience, qui saura déceler et l’aider à développer le meilleur de son potentiel. Ce marin, il s’agit du Français Sébastien Audigane, sacré Champion du monde des records océaniques en 2010 et au palmarès à faire pâlir d’envie. Avec cinq tentatives de Trophée Jules Verne - dont deux victorieuses avec IDEC (2017) et Orange 2 (2005) - et deux records de l’Atlantique Nord, « le grand Seb » est de ces équipiers recherchés dans la chasse aux records. Mais pas que, lui qui cumule également les expériences en course au large, avec notamment une neuvième place à la Transat Jacques Vabre 2007 avec Yann Eliès (IMOCA Generali), deux Barcelona World Race (tour du monde en double en IMOCA) et sept participations à la prestigieuse Solitaire du Figaro - une victoire d’étape à la clé en 2002. À tout juste 51 ans, le revoilà au départ de la mythique transatlantique en double, dans un nouveau rôle de transmission… sans jamais oublier la compétition : « J’ai toujours été animé par cette idée de transmettre, j’étais déjà moniteur de voile à 15 ans. C’est intéressant pour moi de partager mon expérience en course et je suis ravi d’intégrer l’équipe d’Alan qui allie performance et bonne humeur. Le plateau de cette Transat Jacques Vabre sera très relevé, donc l’idée sera de faire le mieux possible, de ne rien lâcher. Le plus important pour Alan sera d’acquérir toutes les données nécessaires à sa progression en vue du Vendée Globe. Après, s’il y a de la brise, on pourra jouer un peu, et il y a toujours des courses dans la course, entre bateaux de même génération. »

Une saison en double

Si le chantier de La Fabrique, décalé au printemps, ne permettra pas à notre nouveau duo de participer aux courses d’avant-saison, la deuxième partie du calendrier IMOCA 2019 laissera tout de même la part belle à une exigeante préparation en double. Outre leurs entraînements de l’été, Alan et Seb auront en effet l’occasion d’optimiser leur association à l’occasion de la réputée difficile Rolex Fastnet Race, ainsi que du Défi Azimut, ultime galop d’essai avant une Transat Jacques Vabre promettant une âpre bataille en IMOCA*. On s’en réjouit d’avance !


PROGRAMME 2019

Mars : Chantier de modification des ballasts et du plan de voilure
Début juin : Remise à l’eau du bateau 
Juillet : Entraînements et qualification à la Transat Jacques Vabre

Programme de courses

3 août : Rolex Fastnet Race
18 Septembre :  Défi Azimut
27 Octobre : Transat Jacques Vabre 


* Avec une trentaine de bateaux attendus sur la ligne de départ, l’IMOCA sera la classe « star » de la 14ème édition de la Route du Café suite à l’absence des maxi-trimarans Ultime. 

Ils ont dit...

Alan Roura, skipper de L'IMOCA La Fabrique

« Sébastien est le profil type de ce que je cherchais chez un co-skipper. Humainement, c’est quelqu’un de calme, de bienveillant, ç’a tout de suite été un plaisir de naviguer avec lui. D’un point de vue sportif, dans mon objectif de me perfectionner en vue du Vendée Globe, j’ai énormément de choses à apprendre de lui : en toucher de barre, en navigation pure (météo et stratégie), en réglages, en termes de rythme en mer, aussi, en fonction de performances revues à la hausse par rapport à mes habitudes. Je ne m’attendais pas à pouvoir un jour avoir un tel marin à mes côtés, il a une telle expérience, sur un tas de supports différents, en équipage comme en solo, ainsi qu’une réelle envie de transmettre. 

Après, ça ne veut pas forcément dire qu’on va faire une meilleure place qu’en 2017 étant donnée l’importante flotte d’IMOCA attendue au départ. L’essentiel sera de naviguer au mieux, de se dire à l’arrivée qu’on a fait quelque chose de joli et qu’on a tout donné. Et pour moi d’apprendre, encore et encore. »

Sébastien Audigane, co-skipper de L'IMOCA La Fabrique

« Depuis la Barcelona World Race, je n’avais plus trop navigué en IMOCA, mais j’ai toujours eu envie de monter un projet Vendée Globe. J’ai donc récemment eu envie de m’y remettre. Je connaissais Cyril, le Boat Captain de La Fabrique, j’avais suivi Alan, je connaissais le bateau… C’est donc naturellement que je l’ai appelé pour lui proposer de naviguer ensemble. Pour la petite anecdote, je m’étais renseigné à propos de son Class 40 pour la Route du Rhum 2014 et je l’avais croisé lors de son parcours de qualification alors que je revenais d’une tentative de record en Volvo 70. On s’était même parlé à la VHF. 

Je ne le connaissais depuis que dans la presse et je suis aujourd’hui très content de naviguer avec lui. Il a en plus une très belle équipe, ce qui est important pour moi car lorsque j’ai eu le choix, j’ai toujours privilégié l’humain. »

Cyril Cornu, Directeur de La Fabrique :

« Nous sommes très heureux de ce choix. Nous ne savions pas avec qui Alan était en discussion car cette décision lui revient à lui seul. Mais au final, nous ne sommes pas surpris, le profil de Sébastien Audigane semble tout à fait correspondre au tempérament d’Alan. J’imagine que le fait de pouvoir apprendre d’un barreur aussi doué et expérimenté n’est également pas pour rien dans son choix ! »


SÉBASTIEN AUDIGANE


Date de naissance :
9 mars 1968 (51 ans)
Lieu de naissance : Brest (France)
Signe particulier : barreur exceptionnel

Marin éclectique passé par le Laser, le Dragon, le Figaro, l’IMOCA ou encore le maxi-multicoque, Sébastien Audigane a roulé sa bosse sur tous le supports et toutes les mers du globe. Équipier reconnu pour ses exceptionnelles qualités de barreur, il est également apprécié pour ses talents de navigation ainsi que pour ses qualités humaines unanimement louées. Ses débuts à bord du Geronimo d’Olivier de Kersauson éveilleront vite son amour du grand large, qu’il ne cessera d’aller retrouver, en solo, en double ou en équipage. 

Extrait de palmarès 

Double détenteur du Trophée Jules Verne :
- 2017 sur IDEC skippé par Francis Joyon
- 2005 sur Orange 2 skippé par Bruno Peyron

Champion du monde des records océaniques en 2010
Double détenteur du record de l’Atlantique Nord avec, Groupama 3 (2007) et Banque Populaire V (2009)

5 participations au Trophée Jules Verne 
7 participations à la Solitaire du Figaro (1 victoire d’étape en 2002)
2 participations à la Barcelona Wolrd Race (abandon en 2010/2011 - 6ème en 2014/2015)
4 participations à la Transat Ag2R
9 participations au Tour de France à la voile (8 victoires d’étape)
6 passages du cap Horn

Autre records :

2018
Record sur la Route du Thé (Hong-Kong - Londres) sur Maserati  (Mod 70)

2013
Record sur la Route de l’Or (New-York - San Francisco) sur Maserati (Volvo 70)

2009

Record de distance en 24 heures sur Banque Populaire V 
Record de l'Atlantique Nord sur Banque Populaire V 
Record de l'Atlantique Nord en monocoque sur Maserati (Volvo 70)

2007

Record de la Route de la Découverte (Cadix - San Salvador) sur Groupama 3 
Record de distance en 24 heures sur Groupama 3 
Record de l'Atlantique Nord sur Groupama 3


Photo © La Fabrique Sailing Team