jour-9
14.11.2017

Joint en vacation par l'organisation de la Transat Jacques Vabre, Alan Roura parle des conditions en approche du Pot au Noir et de la vie à bord de La Fabrique.

« C’est cool, on avance, on n’a pas des conditions très agréables pour aller vite, on essaye de faire la meilleure route possible. On va se préparer à mettre le spi, on aimerait bien aller plus vite. On se rapproche du Pot au Noir. C’est normal que les conditions soient plus difficiles à comprendre.

Le but est d’essayer de doubler Yoann Richomme sur Vivo A Beira. On donne tout ce que l’on a, ce matin il est un peu devant, on a un peu les boules ! 

Dans le petit temps, c’est compliqué d’aller vite avec le bateau que l’on a. Le bateau va super bien, on est super contents de la préparation, on apprend à le connaître. 

Fred va bien, super bien même, il prépare le spi dehors, on ne se voit pas beaucoup, on se croise entre les quarts. 

Ce fut une très belle course des Ultimes, je suis content que  Sodebo soit passé devant, pour Thomas et pour toute l’équipe. »