la-fabrique-a-mi-parcours
13.11.2018

Neuf jours après le départ de la Route du rhum - Destination Guadeloupe, l’étrave de l’IMOCA La Fabrique pointe désormais à moins de 1 800 milles de Pointe-à-Pitre. Une seconde mi-temps qui s’annonce moins éprouvante pour les bateaux et les nerfs du marin, mais qui réserve malgré tout son lot d’épreuves et de jeux stratégiques. 

Grand vainqueur et dauphin de la onzième édition de la Route du Rhum arrivés dans la nuit de dimanche à lundi, il n’en reste pas moins plus de cent bateaux encore en mer. Car si les ULTIME trustent toujours les premières places au « scratch » (comprendre : classement général, toutes catégories confondues), la bataille continue de faire rage au sein des autres classes engagées. Chez les IMOCA, Alan Roura et La Fabrique en ont ainsi enfin fini avec un anticyclone des Açores indécis, qui leur aura bloqué la route pendant plus de quatre jours, entre Madère et les Canaries. Un arrêt forcé dans la pétole (zone sans vent) qui a relancé le match avec Stéphane Le Diraison et Damien Seguin, qu’Alan avait pourtant distancé dans les premiers jours de tempête. La « baston » puis la « molle » dans le tableau arrière de La Fabrique, place maintenant aux surfs dans les alizés, cap vers la Guadeloupe, avec comme objectif une sixième place, derrière les plus grands cadors de la course au large.

Le plus dur derrière ? 

Mais cette deuxième partie de course, synonyme de glissade vers l’Ouest, n’est pas toujours synonyme de vacances à la mer. La bulle anticyclonique ayant décidé de revenir à sa position habituelle, les alizés les plus réguliers se retrouvent plus au Sud que prévu. Le salut ne sera donc pas si simple à atteindre, entre violents grains, nuit noire et nécessité de se recaler selon les bascules du vent. Il faudra donc faire le choix entre empanner régulièrement - afin d’être plus rapide, quitte à perdre du terrain vers l’Ouest - ou se rapprocher de la route directe - afin de suivre le chemin le plus court, quitte à perdre de la vitesse. La Route est donc encore longue pour Alan et ses concurrents, sans compter le dernier supplice en approche de l’arrivée : le tour par l’Ouest de l’île de la Guadeloupe. Mais ça, c’est encore une autre histoire… 

CLASSEMENT 13/11 à 14H30

1- Alex Thomson (Hugo Boss) à 965,5 milles de l'arrivée
2- Paul Meilhat (SMA) à 184,2 milles du 1er
3- Yann Eliès (Ucar - Saint-Michel) à 218,1 milles
(...)
8- Alan Roura (La Fabrique) à 765 milles


SUIVRE LA COURSE

Image d'illustration © Christophe Breschi / La Fabrique Sailing Team