le-fastnet-comme-reprise

Le Fastnet comme reprise

31.07.2019

Dix jours après son incroyable record de l’Atlantique Nord en solitaire, Alan Roura ré-enfile bottes et ciré pour sa première course de la saison. Ce samedi sera en effet donné le départ de la Rolex Fastnet Race, qu’il courra en double avec Sébastien Audigane et qui leur permettra de se qualifier pour la Transat Jacques Vabre.

La Fabrique réparée et bichonnée et revoilà l’IMOCA suisse sur une ligne de départ ! Passée son arrivée victorieuse au large du Cap Lizard, après une traversée de l’Atlantique express, Alan Roura remet le cap vers l’Angleterre, en double cette fois. Sébastien Audigane, son co-skipper pour la Transat Jacques Vabre en fin d’année, sera en effet à ses côtés pour leur première course de la saison, la Rolex Fastnet Race. Un parcours de 605 milles entre Cowes et Plymouth, via le rocher du Fastnet, comptant au championnat des Globes Series et qualificatif* pour la Transat Jacques Vabre. « Ce Fastnet sera notre première navigation à deux avec Seb, ce sera un bon entraînement, confie Alan. La course sera courte, ce sera un vrai sprint et donc l’occasion de prendre nos marques à bord. Il y aura aussi un joli plateau en IMOCA donc nous aurons quand même l’objectif de faire au mieux, d’être dans le match. Même si les conditions s’annoncent plutôt molles et donc pas idéales pour La Fabrique… Mais avec la qualification à la Transat Jacques Vabre à la clé, cela nous permettra d’être sereins pour la suite de notre préparation. »

L’équipage de La Fabrique quittera son port d’attache de Lorient ce mercredi soir, avant de prendre le départ samedi 3 août à 12h45 (13h45 heure suisse).


La Rolex Fastnet Race en chiffres

- Départ le samedi 3 août 2019 à 12h45 (heure locale)
- 48ème édition
- 605 milles sans escale (1 120 km) entre Cowes et Plymouth
- 8 points de parcours célèbres : les Needles, Portland Bill, Start Point, le Cap Lizard, Land’s End, le Fastnet Rock, le Bishop’s Rock et le brise-lames de Plymouth

Avec 400 bateaux aux départs et plus de 3 000 équipiers, c’est la plus grande épreuve de course au large au monde. Elle mêle bateaux classiques et machines de course
- 21 IMOCA au départ 
- Record en monocoque : 42 heures et 39 Minutes (Volvo 70 Abu Dhabi en 2011)

> Course en équipage mais les IMOCA courront en double pour se qualifier à la Transat Jacques Vabre 


Le parcours

Après le départ de Cowes, la flotte se dirigera vers l’Ouest dans le Solent, avant d’entrer en Manche à Hurst Castle. La partie du parcours traversant la mer Celtique vers et depuis le Fastnet Rock au Sud de l’Irlande est réputée imprévisible et difficile. Les concurrents y sont en effet exposés à des conditions météorologiques atlantiques en évolution rapide et la flotte rencontre souvent des conditions sportives. L’arrivée est à Plymouth, dans le Devon.

Gwénolé Gahinet, vainqueur en IMOCA en 2017 à bord de SMA : « En Mer d’Irlande, il faut gérer des enchaînements météo, des passages de dorsales et l’influence dépressionnaire. Cela peut parfois ressembler à des étapes de Solitaire du Figaro, quand il faut tirer des bords le long de la côte, en jouant avec les effets de site, les courants. C’est génial de pouvoir participer à des courses comme la Fastnet Race qui mélangent professionnels et amateurs, petits et grands bateaux. C’est un plaisir de montrer les IMOCA aux gens qui font de la voile en Angleterre. Cette course vaut le détour ! » 



* Pour se qualifier à la Transat Jacques Vabre, chaque duo doit parcourir un certain nombre de milles en double afin de justifier de leur capacité à naviguer ensemble à bord de leur bateau. En terminant la Rolex Fastnet Race, Alan Roura et Sébastien Audigane seront officiellement aptes à prendre le départ de la Route du Café à bord de La Fabrique.



Plus d'informations sur : 
www.rolexfastnetrace.com



Photo © Arnaud Pilpré / La Fabrique Sailing Team