route-du-rhum-jour-11
15.11.2018

Bonjour à tous, une nuit comme on les aime, mais pas vraiment en mode course ! Ou quand le vent retombe et que la mer aussi… Mais seulement pour moi… J’ai beau être sous spi max, grand-voile haute, je n'arrive pas à garder le rythme de Damien. Il me manque du vent, c'est obligé ! 

Je suis taquet de chez taquet. Hier, j'ai perdu trop de temps dans un gros grain : j'ai décidé de changer de voile pour une plus petite, mais le vent est retombé derrière, donc nouveau changement de voile et là, le vent est vraiment tombé. En fait, je me trouvais dans une embuscade de grains, qui ont coupé le vent pendant un moment. J’aurais dû empanner plus tôt pour en sortir, mais c'est comme ça qu'on apprend….

Je ne vois pas comment aller plus vite actuellement, j'ai 15 noeuds de vent, voir moins, pas simple de savoir où aller pour en avoir plus. Je pense que faire du Sud n'est pas une mauvaise chose, maintenant la question est : à quand l'empannage ? 

Le moral n'est pas au meilleur depuis hier, j'aimerais ne pas être derrière, aller plus vite… Je constate un déficit de vitesse du bateau dans ces allures là, il faut que j’apprenne à les combler. 

Il faut garder la pêche, la course n'est pas finie, on arrive bientôt sous la barre des 1 000milles et ça c'est vraiment top. Ça commence à se préciser l'histoire. Allez, j'ai du boulot, ici c'est le lever du jour !

Image d'illustration © Christophe Breschi / La Fabrique Sailing Team