transat-jacques-vabre-jour-2

Transat Jacques Vabre - Jour 2

28.10.2019

Pas simple ce début de course ! On sent bien que la bouée d’Étretat nous coûte cher, à croire qu'elle ne voulait pas que l'on passe. Mais désormais ça y est, on avance « normalement », ça me rappelle le record : un truc de bourrin comme on aime ! 

Cette nuit, on a atomisé ceux de derrière mais au vu de notre retard sur ceux de devant, c’est une maigre consolation. On est quand même bien dégoûtés, on pensait avoir fait un joli coup dans la molle du départ, on était à 2 milles de Maître Coq… Et voilà, raté. Ça reste un super entraînement, du coup on a enchaîné plus de 15 virements depuis le départ, on continue à apprendre beaucoup sur le bateau. On est bien fatigués après tout ça, on essaye de se reposer mais autrement tout va bien à bord, pas de casse ni de souci. Ce n’est pas dingue au classement, on a les boules, mais on ne veut rien lâcher. Pour le moment on sauve les meubles, c’est mieux que d'avoir Superbigou devant !

On n’a pas trop mal marché cette nuit, on a eu 40 noeuds en rafales, on avait de la peine à tenir le grand gennaker, ça envoyait du lourd ! Là c’est stressant de voir ceux de derrière revenir mais on se concentre sur la route la plus juste à prendre pour faire avancer La Fabrique. La suite ne va pas être simple… Beaucoup de près, mais du vent, on devrait réussir à gérer !

On a vu pour Lamotte-Module Création (le Class 40 de Luke Berry et Tanguy Le Turquais a démâté au petit matin, ndlr), merde ! On espère que rien de trop grave sur VandB et MACSF.

La bise à tous !

Alan & Seb

Image d'illustration © Christophe Breschi / La Fabrique Sailing Team