transat-jacques-vabre-jour-4

Transat Jacques Vabre - Jour 4

30.10.2019

Brume matinal pour le petit déjeuner, mer croisée et pas de vent, ce qui nous fait nous poser pas mal de questions au premier café du jour. Malgré un choix assez osé en début de course et une météo sûrement différente de celle de nos camarade de tête, il fallait faire un choix. Le bon, le mauvais ? 

Dans la vie, il faut tenter. Au vu de la météo qui semble particulièrement étrange, nous prenons une nouvelle option que nous allons surnommer : « sauver les meubles » ! Nous sommes mieux placés que certains mais beaucoup moins bien que d'autres. Il nous faut rester concentrés et garder notre cap. Tout peut encore arriver, dans un sens comme dans l'autre. J’avoue que j’ai les boules, mais je ne lâche rien et mon camarade est pareil. Glisser, faire marcher la bête et foncer. Devant nous, un système qui bouge peut potentiellement bloquer les copains. C’est un peu ce qu'on espère…

Pas simple la vie de marin, tu peux être devant le tout dernier Hugo Boss, mais être loin derrière un bateau identique au tien. Une simple option, une seule petite option peut tout changer. Allez Éole, ne nous laisse pas là comme ça, donne nous du vent et des camarades à remonter s’il-te-plaît !

Le moral est bon même si pas simple de savoir ce qu'il faut faire, les dauphins nous montrent peut-être la route ? Affaire à suivre…



Image d'illustration © Christophe Breschi / La Fabrique