vendee-globe-jour-63

Vendée Globe - Jour 63

09.01.2021


Ici c'est encore la nuit noire, aucune idée de l'heure qu'il est dans le coin. Je me trouve par 57° Sud et ça pique bien là ! Le vent fait absolument n'importe quoi depuis bientôt 24 heures. Cette nuit, pétole avec des bascule de 50°, avant que le vent ne revienne d’un coup. Là, c'est bien reparti mais c’est vraiment ingérable. 

Le moral est bon, même si je suis assez fatigué et usé de ces conditions imprévisibles. J'ai commencé à écrire j'avais 17 noeuds et là, j’en ai 8… Voilà l'exemple. Je sais que je suis lent à écrire, mais quand même ! Ça va être long jusqu'au cap Horn, je vous le dis ! 

Cali a mieux marché que moi hier, il est bien revenu. On sera bientôt en visu si ça continue ! Ce n’est pas très grave, du moment qu'il ne part pas trop loin devant, ça me va. 

Il me reste deux jours pour passer le Horn. Je peux vous dire que je compte les heures. Mettre cap au Nord et récupérer un peu de chaleur et j'espère des vents plus stable. Même si ce ne sera pas immédiat. Je me souviens de la « fausse joie » de retrouver l’Atlantique il y a 4 ans. La route sera encore longue ! Je regarde déjà pas mal la suite, l’après-Horn. Ça ne semble pas simple et relativement long… Et surtout, ça change tous les jours, alors qu’il va falloir rapidement prendre une décision sur la route à prendre. Ça va bien finir par se dessiner dans les prochains jours… 

À bord ça roule, bateau-boulot-dodo. On va arriver dans une phase plus sportive ce soir, avec une transition au près, puis un angle assez serré dans du vent forcissant. J’essaye de me positionner au mieux. D’ici là, je vais essayer de me reposer un peu et de mettre un coup de pompe de cale et d’éponge dans le bateau. J’ai pas mal de flotte un peu partout. Ce n’est pas comme si ces derniers temps, on avait eu baston sur baston !

Photo © Pierre Bouras / La Fabrique



SPONSORS OFFICIELS